La relation d’aide

favoriser les liens pour un meilleur accompagnement

 

 

 

 

Elle a pour vocation d’aider la personne à développer son potentiel et à trouver les ressources nécessaires pour dépasser ses difficultés. C’est là qu’entre en jeu le psychopraticien qui va l’aider à révéler ses facultés bien souvent enfouies et qui ne demande qu’à émerger. C’est aussi la relation à l’autre : un respect mutuel, une communication interpersonnelle qui reposent sur la construction d’un lien de confiance, facteur déterminant dans la réussite de l’accompagnement.

 

La relation d’aide, une approche bienveillante

La relation d’aide est l’accompagnement psychologique individuel envers une personne en difficulté axée sur la bienveillance et l’empathie.

 

Développée par le psychologue humaniste Carl Rogers, la relation d’aide est avant tout un échange (comme toute relation sociale), d’égal à égal. Elle vise à favoriser une prise de conscience chez la personne aidée en mobilisant ses propres ressources, son potentiel, et non en lui imposant des directives extérieures. Le suivi consiste aussi à analyser l’environnement de la personne et son vécu avant de se consacrer à la résolution du problème.

 

 

Cette approche est basée sur :

       L’écoute active : l’aidant est attentif et se rend disponible.

 

      L’empathie : l’aidant a la capacité de se mettre à la place de l’autre, sans jugement.

 

      L’authenticité : l’aidant est sincère et chaleureux.

 

 

 

La relation d’aide : un lien privilégié

 

Psychopraticienne et assistante sociale, mon approche est axée sur la relation humaine et le dialogue. Il est important, avant tout, d’instaurer une relation de confiance. J’apprends à vous connaître, je vous écoute, je comprends vos attentes et enfin je vous guide avec justesse pour prendre les décisions nécessaires au changement. Nous envisageons ensemble des plans d’action et les moyens à mettre en œuvre.

 

C’est un chemin compliqué pour certaines personnes, car cela peut se révéler laborieux avec parfois, la nécessité de sortir de sa zone de confort. Le lien entre l’aidant et la personne en demande de soutien renforce la réussite de cette collaboration. En effet, parler de sa vie privée et de ses sentiments, exprimer ses émotions auprès d’une personne inconnue peut s’avérer difficile. Créer du lien dans un contexte favorable, c’est abattre les barrières et se libérer du cadre institutionnel pour favoriser des échanges positifs, authentiques, simples et honnêtes. Une conversation autour d’un café ou lors une promenade valent bien plus qu’un rendez-vous en cabinet. Le lien qui se tisse au fur et à mesure des rencontres est précieux, car c’est grâce à la construction de ce lien que certains blocages peuvent être amenés à se libérer.

 

Cet engagement envers vous est renforcé par :

 

      une présence conviviale ;

 

      une relation basée sur le respect et la confiance ;

 

      une communication sans filtre.

 

Vous avez besoin de soutien pour franchir une étape importante dans votre vie ou affronter un moment particulièrement difficile ? Un accompagnement ponctuel lié à votre parcours professionnel ? Vous recherchez un coach en développement personnel ? N’hésitez pas à me contacter  pour qu’on puisse en parler ensemble !